Nos prestations :
Traitement des fissures

Parce que nous sommes spécialistes en rénovation extérieure, nous sommes tous les jours confrontés aux fissures en façade. Notre expertise et la méthodologie VERTIKAL® nous permet d’appréhender ces fissures en se posant différentes questions :

  • Quelles sont leurs origines ? 
  • A quel type de fissure avons-nous affaire ? 
  • La fissure est-elle encore active ? 

La réponse à ces trois interrogations suffit à établir un diagnostic précis de votre façade. Ce diagnostic est la base de notre recommandation en réparation de fissures, et donc la base de notre devis. 

1. Déterminer les origines des fissures en façade

Un sol instable

Lors de forts épisodes de sècheresses, il est observé un phénomène dit de « retrait ». Le sol étant beaucoup plus sec, il se « rétracte ». A l’inverse, quand il est de nouveau « hydraté », il gonfle. 

L’alternance de ces 2 évènements de « retrait- gonflement » engendre des variations à des amplitudes assez importantes occasionnant des dégâts (micro-fissures, fissures voir lézardes) aux bâtiments se trouvant sur le terrain.

Les infiltrations d’eau

Une façade mal protégée, un crépiporeux, une fuite d’eau au niveau de la toiture… favorisent l’infiltration d’eau de pluie dans les murs. En hivers, l’humidité retenue dans les murs peut se transformer en cristaux et fragiliser la maçonnerie.

Les effets de dilatation des matériaux

Une maison est constituée de différents matériaux de construction (bois, parpaing, brique…) qui ont des caractéristiques de dilatation différentes. En cas de forts écarts de température (par exemple, une variation de -20° à +40° d’une saison à l’autre), ces matériaux souffrent de variations dimensionnelles différentes, ce qui entrainent des fissures.

Fissures et lézardes sur les façades
Épaufrures, éclats de maçonnerie et fers apparents

2. Déterminer les différents types de fissures en façade

LE FAÏENÇAGE

C’est ensemble de très fines craquelures. Elles sont superficielles et n’affectent qu’une fine couche de l’enduit de la maison.

LA MICROFISSURE

Ouverture linéaire ayant une largeur comprise entre 0 et 0.2 mm. Elle affecte toute l’épaisseur de l’enduit. A surveiller notamment si l’origine est une infiltration d’eau.

LA FISSURE

Ouverture linéaire comprise entre 0.2 et 2mm. La fissure affecte tout l’enduit et peut être même la maçonnerie.

LA LÉZARDE

Ouverture pouvant affecter tout l’enduit mais aussi le mur. Elle a une largeur supérieure à 2mm. Les origines peuvent être les suivantes : instabilité du terrain, mauvaise assise de construction, dilatation contradictoire des matériaux. 

Les lézardes suivent parfois les joints de maçonnerie avec un tracé en escalier (suivant les briques ou le parpaing). La cause est souvent un tassement du sol. 

ÉPAUFRURES, ÉCLATS DE MAÇONNERIE ET FERS APPARENTS

Ce sont des défauts de surface pouvant être le résultat d’un choc accidentel ou par l’oxydation des fers dans le béton suite à une infiltration d’eau qui le font éclater. Le contact de l’eau et des fers métalliques augmente le volume de l’acier. 

Ce gonflement entraine un éclatement du béton en périphérie de l’armature. Il faudra alors passiver ces fers avant toutes interventions de rebouchage.

3. Déterminer si la fissure est encore active

Dernière étape de notre diagnostic, c’est de vous demandez si vous avez suivi l’évolution de la fissure. Bouge-t-elle encore ? Si oui, rapidement ? Ou est-elle stable ? Dans le jargon, nous avons deux termes :

  • Une fissure active : c’est une fissure qui évolue. 
  • Une fissure morte : c’est une fissure qui ne montre plus de trace d’évolution. 

Comme vous avez pu le lire dans les origines des fissures, une fissure est créée à cause des aléas de la météo et des successions des saisons. Il faudra attendre quelques périodes de chaud et de froid pour déterminer si une fissure est bel et bien morte. 

Nous pourrons aussi poser un fissuromètre, sorte de jauge qui mesure l’écartement d’un fissure et son évolution. 

Bon à savoir

Si une fissure active a une évolution constante et empire, se transformant en lézarde par exemple, c’est peut-être le signe d’un défaut structurel. Nous vous demanderons alors de prendre contact avec un expert en structure, seul habilité à déterminer si des travaux confortatifs en sous-oeuvre sont nécessaires. 

La réparation des fissures : deux techniques principales

Dès que des fissures de façade apparaissent, il faut procéder à leur traitement rapidement, au risque de voir l’eau de pluie s’infiltrer et occasionner des désordres pouvant amener dans le futur à des interventions bien plus lourdes.

Pour ce qui est de la réparation, nous utilisons le plus souvent :

  • Le rebouchage : comme son nom l’indique, nous rebouchons les micro-fissures et les fissures avec un produit VERTIKAL® hautement chargé en résine (comme le VERTIKAL RSE ou la gamme VERTIQUARTZ).
  • L’agrafage : ce traitement plus lourd consiste à creuser des saignées dans le mur pour agrafer, à l’aide de tors métalliques, des lézardes
La lézarde

Découvrez dans cette vidéo les 5 étapes d’un agrafage de fissure. 

Vous avez besoin de l’expertise d’Objectif Façades en réparation de fissures ?

 N’hésitez pas à nous appeler ou à remplir notre formulaire de contact. Nous nous déplaçons dans tout le département des Bouches-du-Rhône.